cliquez ici pour acheter vos tickets
BLACKRAIN - It begins


Note: 18/20



BLACKRAIN - It Begins - Fnac

BLACKRAIN - It Begins -  Amazon

BLACKRAIN - It Begins - Price Minister

BLACKRAIN - It Begins

Des frenchies qui font du glam sans complexe, signent chez Columbia, et se font produire par le célèbre Jack Douglas (Aerosmith, Alice Cooper…) : le groupe BlackRain poursuit son épopée et sort le très attendu « It Begins ».

BLACKRAIN - It begins Si la pochette est élégante et vénéneuse, le contenu regorge de détails chaleureux façonnant un disque ample mais nerveux.

La galette s’ouvre sur une pluie d’orage interrompue par le vigoureux « Blast me up ». Un riff saignant, des chœurs robustes, un solo interstellaire à la Eddy Van Halen, et s’il n’est pas le meilleur du disque, le titre réunit tous les ingrédients de ce que l’amateur de Sleaze est venu chercher.

Charpentée par la production vive, nette, râpeuse mais moelleuse, d’un Douglas rompu au son idéal pour une musique de cet acabit, « It Begins » déploie ses ailes.
L’écrin idéal pour un album élaboré au millimètre : les guitares sont acérées, la basse vibrante, la frappe cinglante, la voix révèle ses richesses, tandis que la prod recèle de petites surprises, comme à la fin de « Bad Love Is Good » par exemple.

BLACKRAIN - It begins Certes les mastodontes sont convoqués comme Mötley Crüe pour « Bad Love Is Good », l’incisif « Dancing On Fire » et « Tell Me » se parfument aux effluves de Skid Row, ou le « Wild Wild Wild » très Alice Cooperien : mais si il y a des références, ce sont celles que l’on aime entendre, d'autant que chaque titre possède sa propre mélodie clairement identifiable.

Les solos de guitares sont particulièrement variés et bien sentis, et le chant est sans cesse drapé de chœurs entêtants (servis à profusion !) : « Bad Love Is Good », « Death By Stereo », « Young Blood », et bien sûr « Ho Hey Hey Hey »

. Signalons les pépites « Nobody But You », plus lente mais plus heavy que ses consœurs, et l’original et très réussi « Cying Tonight ».

« It Begins » porte les qualités et l’ambition d’un disque atemporel. Reste l’épreuve du feu : la scène !

Chronique écrite par: MATHILDEMAGIC

heavynews.fr
To the visited countries list Cliquez ici pour acheter vos tickets