cliquez ici pour acheter vos tickets
HELKER - Somewhere In The Circle - Artwork



HELKER - Somewhere In The Circle - Fnac

HELKER - Somewhere In The Circle -  Amazon

HELKER - Somewhere In The Circle - Price Minister

Helker - Band

HELKER: "Être musicien en Argentine n’est pas facile, et c’est d’autant plus vrai lorsqu’on joue du Metal. Il ya beaucoup de problèmes ici et avec le temps on s’y fait, on s’adapte, et finalement on oublie de rêver comme au début.

Nous rêvions de montrer au monde notre musique, et heureusement, nous avons maintenant la possibilité de rêver à nouveau. "

Notre MetalTraveller était de passage en Argentine lorsque Helker a donné un concert au Roxy Live Club de Buenos Aires (Lire le Live-report), pour présenter le nouvel album Somewhere In The Circle (Lire la Chronique) [ou En Algún Lugar del Círculo, si vous avez la version argentine]. Il n’a pas hésité à s’entretenir avant le concert avec le très sympathique chanteur Diego Valdez, qui nous livre ici tous les secrets du nouvel album !

Heavy News : Helker est très connu en Argentine, mais une nouvelle carrière internationale commence maintenant avec Somewhere In The Circle. Comme présenterais tu le groupe à ce nouveau public?  

Diego Valdez: Je vois Helker comme un groupe qui joue la musique que nous voulons entendre, celle qui vient droit du cœur. Nous n'avons pas la prétention d'inventer quoi que ce soit ni de créer un nouveau style de Metal. Par contre il s'agit de faire les choses de la meilleure manière possible. Nous voulons passer de bons moments et faire que le public passe un bon moment aussi. Tu verras sur scène dans un instant!

Heavy News: Raconte-nous le début de cette aventure, qui est votre première sortie internationale?

Diego Valdez : Helker est un groupe qui aime prendre des risques, nous avons donc contacté un producteur reconnu pour qu'il donne son avis sur le groupe et sur notre musique. Le plus grand risque était de finir avec un album bien produit mais rien de plus pour l’avenir. Heureusement, nous avons eu de la chance que tout se soit passé comme nous l’avions imaginé ! Mat Sinner a aimé notre musique et il s’est beaucoup investi, au point que nous proposer un contrat avec son agence de management. C’est lui aussi qui nous a présenté à AFM Records, et maintenant c'est comme vivre un rêve!

Heavy News: Comment ça s’est passé avec Ralf Scheppers et Ripper Owens?

Diego Valdez : Dès le début, on voulait que Ralf et Ripper participent à cet album, ce qui a pu se concrétiser avec l'aide de Mat Sinner. C’était étrangement simple de travailler avec eux. On pourrait penser qu'ils sont inaccessibles, mais au fait ils sont très abordables. Ils n’acceptent de faire que des morceaux qui leurs plaisent. S’ils n’aiment pas quelque chose, ils n’hésiteront pas à te le faire savoir ! Heureusement, ils ont adoré Helker! Lors de sa dernière tournée en Argentine, nous avons diné avec Ripper, et il nous a confié que la chanson qu'il a enregistré, Beging For Forgivness, est sa chanson préférée parmi toutes celles qu’il a enregistrées en tant qu'invité. C’est un grand compliment, et nous sommes très fiers d’entendre la voix de ces deux légendes sur une de nos chansons.

Heavy News : Vous avez signé chez AFM Records. Est-ce que cela ouvre la possibilité de tourner en Europe?

Diego Valdez : Oui, il est prévu de tourner à l’étranger. D’ailleurs, ils y travaillent! Nous ne voulons pas seulement aller en Europe, mais aussi tourner en Amerique du Sud, par exemple en Colombie ou au Chili. Nous attendons les propositions. Si on m'appelle pour jouer en Chine, j'y vais, et si on m’appelle pour jouer au Costa Rica, j’y vais aussi!

Heavy News : Le fait d’enregistrer l'album en espagnol et en anglais a aussi été planifié dès le début ?

Diego Valdez : Pour des raisons pratiques, cela aurait été plus facile pour nous d’enregistrer uniquement en anglais. Mais nous savons que nos fans argentins accordent une grande importance aux paroles, et il me semblait légitime de leur laisser le choix d’entendre ces morceaux dans notre langue. Les paroles ont été écrites par Christian Abarca.

Heavy News : Quels sont les thèmes abordés sur cet album ? S’agit-il de paroles à caractère social comme certains titres de vos précédents albums ?

Diego Valdez : Le concept de ce disque c’est le cercle, qui représente la vie et ses différentes étapes. Certaines peuvent être assimilées à des questions sociales, mais les thèmes abordés sont un peu plus personnels.

Heavy News : Lorsque vous tournerez à l'étranger, pensez-vous traduire les paroles de certains titres de vos précédents albums, ou la setlist va se concentrer sur Somewhere In The Cercle?

Diego Valdez: Dans la version internationale de Somewhere In The Circle il y a une chanson de l'album ADN, appelée Despetar en espagnol et Wake Up an anglais. Je pense qu’on va plutôt se concentrer sur cet album, mais tout est possible à partir du moment où l’on signe avec un gros label comme AFM. Être musicien en Argentine n’est pas facile, et c’est d’autant plus vrai lorsqu’on joue du Metal. Il ya beaucoup de problèmes ici et avec le temps on s’y fait, on s’adapte, et finalement on oublie de rêver comme au début. Nous rêvions de montrer au monde notre musique, et heureusement, nous avons maintenant la possibilité de rêver à nouveau.

Heavy News : Quelle a été la plus grande différence entre travailler avec Mat Sinner et travailler avec un producteur argentin?

Diego Valdez: Eh bien, nous n'avons jamais vraiment été produits, tous les albums précédents étaient autoproduits. Je ne peux pas dire quelle est la différence, mais en tout cas nous voulions savoir comment travaille-t-on en Allemagne, nous voulions apprendre. Nous avons été surpris de certaines décisions, comme le fait d’enlever une partie à une chanson. Parfois, Mat coupait une partie qui nous plaisait particulièrement, ce qui était difficile à accepter. Mais maintenant on les réécoutant, on se rend compte qu’il avait raison. Nous espérons apprendre encore plus lors du prochain album.

Heavy News : Qu’est que tu peux nous dire à propos de la couverture?

Diego Valdez : C’était le plus dur à faire! Nous avions des idées très différentes à ce sujet. Mat nous voit comme un groupe de Metal traditionnel et il a voulu pousser cet aspect jusqu’au bout. Nous lui avons envoyé des idées, mais il les a rejetées. Du coup, au lieu de payer et faire travailler un artiste pour rien, nous lui avons demandé de nous faire des propositions. Nous n’avions pas aimé la première, mais c’est la deuxième qui s’est retrouvée en couverture. Nous aimons cette pochette, mais ce n'était pas ce que nous avions imaginé au départ. L'artiste s’appelle Cappo et a travaillé avec UDO (http://cappovision.com)

Heavy News : Comment partages-tu ton temps entre Helker et ton autre groupe, Triddana?

Diego Valdez : ça varie selon l’activité de chaque groupe. Pour le moment il n'y a aucun problème et nous espérons que cela continue ainsi. Nous nous connaissons tous et pour l’instant tout se passe bien.

Interview faite par: F.C.K et METALTRAVELLER

heavynews.fr
To the visited countries list Cliquez ici pour acheter vos tickets