cliquez ici pour acheter vos tickets



Lord Of Mushrooms - perspectives - Fnac

Lord Of Mushrooms - perspectives -  Amazon

Lord Of Mushrooms - perspectives - Price Minister



LORD OF MUSHROOMS: " Dans notre concept album on parle du voyage initiatique d’un personnage mystérieux, attiré par une divinité qu’il ne peut pas voir et qui vit dans l’eau, le poisson qui va finir par le manger. C’est en quelque sorte une métaphore de la religion qui prend le pas sur l’homme. On a aussi d’autres textes qui parlent de l’environnement, de l’amour, de la découverte du monde, de la mort. "

Heavy News : Bonjour Laurent, pourquoi avez vous mis tellement de temps entre votre deuxième album (Seven Deadly songs) et «Perspectives» (Lire la chronique de PERSPECTIVES)? 

Laurent: Salut. 2 ans après la sortie du premier album les membres du groupe ont suivi le chanteur et sont partis faire un autre style de musique plus commercial. C’était difficile car j’étais à l’origine de la fondation du groupe. J’ai donc du remonter un nouveau groupe avec Julien, l’ancien bassiste.

Ensuite on a commencé a chercher un batteur et un claviériste, ce qui n’était pas facile dans le sud de la France. Les bons claviéristes se tournent en général vers la variété et le jazz.

Comme j’ai vécu en Italie quand j’étais petit, j’ai finalement franchi la frontière pour aller chercher et trouver les autres musiciens. Ils étaient déjà dans un groupe de Metal Prog,ils avaient un super niveau, et donc ça a tout de suite collé.

On a ensuite travaillé avec un chanteur qui était sur Nice mais ça n’a pas marché car il n’accrochait pas trop avec le style. On a fait des auditions en Europe au cours desquelles on a rencontré Gus Monsanto au Brésil.

Heavy News: Avec des musiciens Français, Italiens et Brésiliens, vous êtes un groupe très international. Comment gérez-vous les distances au niveau de la composition et des répétitions? 

Laurent: Aujourd’hui tous les membres du groupe n’habitent pas au même endroit mais cela ne nous gène pas plus que ça pour composer et répéter. La distance ne nous empêche pas de bosser de notre côté sur ordinateur et lorsqu’on se retrouve on se met tout de suite au travail et on est assez efficace.

Heavy News: peut-on dire que « Perspectives » est l’album de la maturité ?

Laurent: En fait l’album a été composé en 6 mois, tous les morceaux sont sortis entre début et mi 2009, ce qui a pris du temps c’est de chercher un chanteur. Quand on a trouvé Gus, il a fallu trouver un créneau pour qu’il vienne enregistrer chez moi. Entre temps on a enregistré la batterie en Italie parce que je n’ai qu’un home studio chez moi.

Ensuite on a fait appel à Richard Chiky, producteur de Rush, qui s’est chargé du mix de l’album. Ca a pris un certain temps car nous n’utilisions pas les mêmes logiciels et il fallait faire toutes les vérifications... Tout ça nous a amené à faire le mixage seulement en fin 2010, le mastering de l’album en 2011 et enfin on a pu sortir l’album en 2012 avec Lion Music.

Heavy News : On sent que l'atmosphère des compositions est plus obscure par rapport aux deux autres albums, ceci répondait-il à un besoin ?  

Laurent: On a essayé de chercher une sonorité un peu plus dark parce qu’on en avait un peu assez des sons de synthé et de clochettes, qu’on entend dans le deuxième album, ça faisait un peu dessins animés japonais des années 80 et ça a mal vieilli.

On est revenu au son intemporel d’un bon vieux piano qui se marie bien avec la guitare. On a aussi intégré d’autres sons de vrais instruments : sur un morceau on a fait appel à un violoniste de l’orchestre de Nice, on a aussi intégré en second plan quelques notes d’accordéon dans un style moderne. Il est ressorti de ces harmonies, une impression de mélancolie.

Heavy News : L'arrivée de Gustavo « Gus » Monsanto à la formation a-t-elle aussi permis à Lord Of Mushrooms de travailler sur des idées qu'avant vous considériez difficilement exploitable? 

Laurent: On s’est mis à écouter beaucoup de Mike Patton et Mister Bungle. On a aidé Gus à aller dans cette direction. C’était une sorte de challenge car il avait plutôt l’habitude de chanter du Metal classique avec ses groupes Adagio et Revolution Renaissance.

Il est sorti très satisfait de ce travail, il dit d’ailleurs que c’est sans doute l’album qui lui a apporté le plus car il s’est essayé a des choses qu’il n’avait jamais fait, comme chanter du rap !

Heavy News : Vous avez une tradition d'albums conceptuels. Votre inspiration pour «Perspectives» vient de vos expériences personnelles, ou d’ailleurs? 

Laurent: C’est notre bassiste qui s’est chargé des paroles. Il s’est inspiré d’un passage de 3 pages issu d’un roman de science fiction écrit par Terry Pratchett. Cet extrait parle de la vie d’un insecte qui dure 24h et établit des parallèles avec la vie d’un humain.

Dans notre concept album on parle du voyage initiatique d’un personnage mystérieux, attiré par une divinité qu’il ne peut pas voir et qui vit dans l’eau, le poisson qui va finir par le manger. C’est en quelque sorte une métaphore de la religion qui prend le pas sur l’homme. On a aussi d’autres textes qui parlent de l’environnement, de l’amour, de la découverte du monde, de la mort.

Heavy News : Question difficile pour un album-concept, mais quel est votre morceau préféré ? Celui qui ressort le plus ou dont vous soyez le plus fier? 

Laurent : J’aime beaucoup le premier, Imago, car il est inattendu et le troisième, Grace (Dedicated to…), qui a des passages très variés.

Heavy News : Sur la pochette on voit plus le nom de l’album, qui un sorte de logo, que celui du groupe. Pourquoi ce choix?  

Laurent : Ce n’était pas recherché. C’est Travis Smith a réalisé la pochette, il a travaillé pour Opeth, Devin Townsend… On voulait surtout une pochette spéciale qui se déplie en poster.

Heavy News : Est-ce qu’il y a une tournée en préparation? 

Laurent : Pour l’instant on ne peut pas s’engager sur une tournée en tête d’affiche, mais on aimerait faire la première partie d’un plus grand groupe.

Heavy News : Vous avez jouez au Midi Music Festival en Chine, un pays où peu de groupes ont encore joué. Quels souvenirs gardez-vous en mémoire?  

Laurent : On a fait 2 concerts en Chine. On y est allé pour la première fois en 2005 et en 2008 avec quasiment tous les membres actuels du groupe. Il n’y avait pas encore Gus mais il y avait les 2 italiens.

J’avais entendu parler du plus gros festival rock en open air en Chine et j’ai contacté l’organisateur qui n’était autre que le directeur de la plus prestigieuse école de musique classique où on enseigne le jazz, le rock, etc. Je lui ai envoyé notre deuxième album qui lui a beaucoup plu. Nous sommes donc partis en Chine !

On n’avait jamais joué devant autant de personnes ! Le public était très éclectique, très ouvert et curieux de découvrir des nouveautés et en cela il se démarque du public européen qui reste encore assez sectaire.

Interview faite par: F.C.K et METALTRAVELLER

heavynews.fr
To the visited countries list Cliquez ici pour acheter vos tickets