cliquez ici pour acheter vos tickets



T.A.N.K. - Spasms Of Upheaval - Fnac

T.A.N.K. - Spasms Of Upheaval -  Amazon

T.A.N.K. - Spasms Of Upheaval - Price Minister





T.A.N.K. - Spasms Of Upheaval

T.A.N.K: "Si il y a une place à prendre nous ça ne nous dérange pas de nous y glisser !
Ce qui se passe en France avec les groupes qui émergent en ce moment c’est qu’ils cherchent à se placer sur ce qui est à la mode actuellement. Nous on est plutôt sur une base bien old school à la In Flames et on rajoute notre patte en donnant un côté un peu plus moderne. Il y a peut-être une place à prendre."

Heavy News : Tout d'abord bonjour à tous les deux. Peux-tu nous faire une rapide présentation du groupe pour les lecteurs de Heavy News?

Symheris: Bonjour à toi aussi. Nous sommes le groupe T.A.N.K, Think Of A New Kind. Au chant il y a Raf Pener ici présent, moi même à la guitare lead, Nils Courbaron à la guitare rythmique, Olivier d'Aries à la basse et Monsieur Clément Rouxel à la batterie. Nous sommes un groupe de Death mélodique, on existe depuis 2007/08. A l’époque on avait sorti un 2 titres et on a commencé à faire nos premières armes et nos premières scènes avec ça. Grace à ce 2 titres on s’est retrouvé sur la scène du Wacken en 2009, sur la scène du Metalcamp en Slovénie, et l’année d’après on a fait Basinfirefest en Tchéquie. En 2010 on a aussi sorti notre premier album THE BURDEN OF WILL et on se retrouve aujourd’hui pour parler de « SPASMS OF UPHEAVAL » (Lire la chronique) qui est notre 2ème album et qui vient de sortir.

Heavy News: Peux-tu nous présenter le nouvel album, Spasms of Upheaval et nous dire quelle est la principale évolution par rapport à votre précédent album The Burden Of Will ?

Symheris: C’est un album qu’on a composé tous ensemble, ce qui change beaucoup par rapport au premier album qui avait été composé en grande partie avant que tout le monde arrive dans le groupe…il avait vraiment été taillé pour le live, il fallait que ça rentre dans la gueule. Pour celui là on s’est posé, on l’a tous composé, on a pris le temps de se faire plaisir en développant des ambiances, parfois un peu plus floues, parfois plus calmes.

Raf Pener : On a essayé de donner plus de relief, de mixer les influences de chacun, proposer quelque chose de plus nouveau avec plus d’identité si possible. On pense que ça l’a fait !

Sympheris: En fait ce qu’on a voulu faire c’est composer un album qui nous plaisait avant tout à nous-mêmes. On vient tous d’univers musicaux très différents et ce n’est déjà pas facile de faire un truc qui nous plaise à tous et pour l’instant on est content.

Raf Pener: On est d’accord entre nous !

Symheris: Avant les influences étaient très scène death mélo suédoise à la In Flames, et cette fois on a plus intégré des trucs alambiqués comme Meshuggah ou Textures. On parle bien d’influences, ça ne veut pas dire que vous allez entendre du Meshuggah en écoutant l’album mais ce sont des groupes qui nous ont forcément influencées d’une façon ou d’une autre qui ont fait ce qu’on est et ce qu’on fait aujourd’hui.

Heavy News: Vous avez pour la plupart travaillé dans d’autres groupes, comment avez-vous su tirer partie de ces premières expériences respectives pour créer de la nouveauté en formant T.A.N.K. ?

Raf Pener: C’est vrai qu’on a tous eu des groupes avant, un parcours musical différent. Symheris qui est ici, a commencé dans le hard rock, dans le heavy…

Symheris: oui Rock US, Glam, Heavy, toute la scène Bon Jovi, Kiss, Maiden…tout ce qui est un peu plus «classique».

Raf Pener: Aujourd’hui on a aussi plusieurs groupes, moi je suis guitariste dans un groupe qui s’appelle K.A., on fait du bon gros trash à l’ancienne. Clément il est batteur dans Zuul FX, dans One Way Mirror et dans Lyzanxia… et on pourrait se demander comment on fait pour réussir à tous travailler ensemble… On se connait, on arrive à s’arranger, et ces expériences nous apportent beaucoup professionnellement, musicalement et humainement. ça ne peut que nous faire évoluer.

Heavy News : C’était un choix de jouer dans plusieurs groupes pour pouvoir vous exprimer différemment ?

Raf Pener: Pour moi c’est entièrement ça. Je suis chanteur dans T.A.N.K. et guitariste dans l’autre. Pour moi c’est essentiel de faire les deux. Lorsque j’ai commencé à jouer en groupe j’étais chanteur et guitariste. Maintenant j’ai fait le choix de bosser chacun séparément pour pouvoir m’épanouir le plus possible dans les deux. En plus ce n’est pas le même style. Chez T.A.N.K. c’est du Death mélodique. Pourtant j’adore aussi des trucs hyper bourrin et je m’exprime là-dessus dans K.A

Symheris: Moi j’ai un groupe qui s’appelle S-Project et c’est du hard rock influencé Kiss, Bon jovi, Cooper, Deep Purple avec chant en français. Ce n’est pas du tout le même style de musique.

Heavy News : Que pensez- vous de la place qu’occupe le Death Mélodique en France ?

Symheris: C’est vrai qu’il y en a très peu mais à la limite justement. Si tu fais une petite palette de groupe de Metal que tu as en France, tu passes par Gojira, Dagoba, Eths, Lofofora… en effet il y a peu de Death Mélodique… Il y a un groupe pour lequel on a énormément de respect c’est Gorod. Nous on est plus sur du Death technique, brutal…c’est un créneau qui est peu exploité et ça tombe bien c’est le créneau que nous on aime !

Symheris: Si il y a une place à prendre nous ça ne nous dérange pas de nous y glisser !
Ce qui se passe en France avec les groupes qui émergent en ce moment c’est qu’ils cherchent à se placer sur ce qui est à la mode actuellement. Nous on est plutôt sur une base bien old school à la In Flames et on rajoute notre patte en donnant un côté un peu plus moderne. Il y a peut-être une place à prendre.

Heavy News : Est-ce que votre musique est perçue différemment par les fans en dehors de France  ?

Symheris: Le public était curieux et avait l’envie de connaitre un nouveau groupe. En France même si on n’est pas aidé par les structures pour se produire, même si le metal n’est toujours pas bien perçu, il y a quand même un public de passionné de Metal qui soutient notre musique. La première date de la tournée avec Gojira est sold out et c’est quelque chose de très positif et d’encourageant.

Heavy News : La pochette est très réussie. Tu peux nous en parler du concept qu'il y a derrière?

Raf Pener : C’est un artiste qu’on a trouvé sur le net, Ludovic Cordelières. Il mérite le détour, allez jeter un œil à son site : http://www.rusalkadesign.com. Il a fait des pochettes pour d’autres artistes. On avait surtout flashé sur ses dessins. On l’a contacté, et on lui a montré les œuvres qu’on avait préférées sur son site. On ne lui a même pas dit qu’on voulait un style particulier, on lui a juste filé quelques textes, le thème, le nom de l’album et il nous a sorti ça avec les 8 pages pour nous expliquer pourquoi tel élément se trouvait là.
Le cœur c’est l’esprit, l’âme du groupe. L’horloge et le temps est un thème qui revient sur Slumber et Conflict. Les mains peuvent être le côté créateur de l’homme, mais tout est sujet à interprétations. Il y a aussi un côté jeux vidéo qui nous plait beaucoup.

Heavy News : Quelles sont vos sources d’inspiration pour sortir une telle agressivité dans la voix et dans la musique, paroles ? Où puisez-vous votre agressivité ?

Raf Pener : J’aime bien entendre ça car je ne te cache pas que par rapport au premier album il y a quelques passages qui sont plus ambiants, avec plus de voix claire. J’avais un peu peur que les gens pensent qu’on est des vendus. Mais ça me fait plaisir qu’on voit que c’est quand même agressif ! On fait du Métal, c’est un formidable exutoire de pouvoir se lâcher complètement et c’est d’ailleurs l’un des thèmes abordé dans un texte. Les textes ne sont pas forcément agressifs. Il peut y en avoir avec des messages positifs et d’autres avec un message plus sombre. Mon idée d’aborder plein de thèmes et de les traiter d’une façon surprenante. Par exemple la première chanson parle de la mort mais avec un message d’espoir plutôt que de façon glauque comme on aurait pu s’y attendre pour un groupe de Death.

Parfois les textes agressifs peuvent être inspirés par la chanson c’est le cas de Conflict qui est une chanson très saccadée avec des rythmiques assez bizarres, cassées. Celà m’a inspiré un texte sur le temps mais avec l’image de la machinerie du temps qui part en vrille. Sur cette chanson je crie et on m’a reproché de ne pas comprendre ce que je chante...mais en même temps c’est du Métal! Les textes sont moins agressifs que la musique. Je ne trouve pas de véritable explication sur l’agressivité de notre musique, c’est surtout un défouloir.

Heavy News : Votre collaboration avec Jon Howard, du groupe de métal canadien Threat Signal a l’air de s’être passée à merveille. Peux-tu nous en dire plus ?

Raf Pener : On avait déjà fait des titres avec des invités comme des mecs de Zuul FX, sur le premier album il y a carrément Guillaume Bideau de Mnemic et de One Way Mirror qui chante sur un titre. Quand on s’est mis à composer pour le deuxième album on s’est dit qu’on allait le refaire. Ca a été difficile de trouver un artiste qui nous plaise à tous car on aime des choses différentes. Threat Signal c’est un groupe qui nous plait à tous et la voix de Jon Howard me plaît énormément.

On l’a contacté via Facebook et on a été agréablement surpris d’apprendre qu’il avait déjà entendu parler de nous, et qu’il était chaud pour bosser avec nous. On lui a envoyé 2 titres, des squelettes de lignes de chant et il a choisi Inhaled car il y aimait beaucoup le refrain. On lui a envoyé le texte en lui laissant carte blanche. Il a travaillé super vite et nous a rapidement envoyé 2 versions. La première était la bonne. Ensuite on l’a fait venir une semaine en France pour faire un concert avec lui. La première fois qu’on a dévoilé la chanson sur scène avec lui ! C’était un concert avec Dagoba. Le lendemain on a tourné le clip avec le réalisateur Romain Segall.

Heavy News : Quels sont vos projets de tournée ?

Raf Pener : Avec la préparation de l’album, le changement de guitariste, on a eu peu de temps pour se consacrer à la nouvelle tournée. Il reste quelques dates de tournée d’ici la fin de l’année et début 2013 on devrait en lancer une nouvelle. Vous pouvez nous suivre sur Internet sur notre My Space ou Facebook.

Interview faite par: F.C.K et METALTRAVELLER

heavynews.fr
To the visited countries list Cliquez ici pour acheter vos tickets